Un régal pour la santé

 

Le lapin est un herbivore. Son alimentation végétale lui apporte des acides gras insaturés, en particulier de l’acide linolénique et des 
oméga-3.

Tout comme le porc et la volaille, le lapin est un animal monogastrique c’est-à-dire qu’il ne transforme pas les graisses de son alimentation, à l’inverse de ce qui se passe pour un ruminant comme le bœuf ou l’agneau. Une cuisson lente permet de mieux conserver les nutriments de cette viande de spécialité.

Le fer hémique, présent dans les aliments d’origine animale comme le lapin est plus facilement absorbé par notre organisme que le fer non hémique, présent dans les aliments d’origine végétale.

Une étude américaine a démontré que les lipides extraits de la viande de lapin présentaient une quantité d’acides gras capables de diminuer le cholestérol sanguin deux fois plus importante que celle des acides gras augmentant le cholestérol sanguin. Ce résultat permet d’affirmer que l’effet hypocholestérolémiant des lipides de la viande de lapin est supérieur à celui des autres viandes1 .

Faites votre choix dans le menu orangé du haut.
 

 

1 Fedrigo MA, Pivato D, Traldi P. Qualitative and quantitative analysis of lipid extracts from rabbit meat by gas chromatography/mass spectrometry. Rapid Commun Mass Spectrom 1999;13(21):2216-22.